Christ en tout le premier

Lundi 13 juillet 2009, par Daniel DONZEL // Messages bibliques

- Cliquez ci-dessous sur le bouton ’lecture’ pour écouter en ligne ce message biblique au format audio MP3.

info document -  MP3 - 37 Mo
Résumé

Une hérésie s’est développée dès les premiers jours de l’Eglise, celle du gnosticisme ou gnose.

Le cantique qui se trouve dans le premier chapitre de l’épitre aux Colossiens nous apprend beaucoup sur la nature de Jésus, devant nous éloigner de l’erreur.

  1. Christ est le premier-né de toute la création
  2. Christ est le premier-né d’entre les morts
Passages Bibliques associés

Colossiens chapitre 1 versets 15 à 20

Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. Car en lui tout a été créé dans les cieux et sur la terre, ce qui est visible et ce qui est invisible, trônes, souverainetés, principautés, pouvoirs. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et tout subsiste en lui. Il est la tête du corps, de l’Église. Il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier. Car il a plu (à Dieu) de faire habiter en lui toute plénitude et de tout réconcilier avec lui-même, aussi bien ce qui est sur la terre que ce qui est dans les cieux, en faisant la paix par lui, par le sang de sa croix.

2 Corinthiens chapitre 5 verset 17

Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici : (toutes choses) sont devenues nouvelles.

Psaume 2

Pourquoi les nations s’agitent-elles Et les peuples ont-ils de vaines pensées ? Les rois de la terre se dressent Et les princes se liguent ensemble Contre l’Éternel et contre son messie : Brisons leurs liens, Et rejetons loin de nous leurs chaînes ! Il rit, celui qui siège dans les cieux, Le Seigneur se moque d’eux. Il leur parle dans sa colère, Et dans sa fureur il les épouvante : C’est moi qui ai sacré mon roi Sur Sion, ma montagne sainte ! Je publierai le décret de l’Éternel ; Il m’a dit : Tu es mon fils ! C’est moi qui t’ai engendré aujourd’hui. Demande-moi et je te donnerai les nations pour héritage, Et pour possession les extrémités de la terre ; Tu les briseras avec un sceptre de fer. Comme le vase d’un potier, tu les mettras en pièces. Et maintenant, rois, ayez du discernement ! Recevez instruction, juges de la terre ! Servez l’Éternel avec crainte, Soyez dans l’allégresse, en tremblant. Embrassez le fils, de peur qu’il ne se mette en colère, Et que vous ne périssiez dans votre voie, Car sa colère est prompte à s’enflammer. Heureux tous ceux qui se réfugient en lui !

haut

Répondre à cet article