L’influence

Lundi 13 août 2007, par Guy AGUIRRE // Messages bibliques

Les temps actuels nous surprennent et nous étonnent. Un grand nombre de personnes sont sous l’influence d’un homme qui leur promet un idéal terrestre. Des foules sont entraînées par des courants divers et en deviennent bien vite de véritables esclaves.

Une immense lutte se déroule dans ce monde, opposant deux grands chefs : le Seigneur des seigneurs, le Roi des rois Jésus Christ, le tout Puissant, et satan l’usurpateur, le prince de ce monde.

Duquel de ces deux allons-nous subir l’influence ?

  • Cliquez sur le bouton « lecture » ci-dessous pour écouter en ligne ce message au format audio MP3.
Les influences
Les influences -  MP3 - 21.3 Mo
Les influences
Passages Bibliques associés

Genèse chapitre 25 versets 31 à 34

Jacob dit : Vends-moi aujourd’hui ton droit d’aînesse. Ésaü répondit : Me voici sur le point de mourir, à quoi me (sert) ce droit d’aînesse ? Alors Jacob dit : Prête-moi d’abord serment. Il lui prêta serment et vendit son droit d’aînesse à Jacob. Alors Jacob donna à Ésaü du pain et du potage de lentilles. Il mangea et but, puis il se leva et s’en alla. C’est ainsi qu’Ésaü méprisa le droit d’aînesse.

Ephésiens chapitre 2 versets 1 à 3

Pour vous, vous étiez morts par vos fautes et par vos péchés dans lesquels vous marchiez autrefois selon le cours de ce monde, selon le prince de la puissance de l’air, cet esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. Nous tous aussi, nous étions de leur nombre et nous nous conduisions autrefois selon nos convoitises charnelles, nous exécutions les volontés de notre chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère comme les autres.

Ephésiens chapitre 6 verset 12

Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les principautés, contre les pouvoirs, contre les dominateurs des ténèbres d’ici-bas, contre les esprits du mal dans les lieux célestes.

1 Pierre chapitre 2 verset 11

Bien-aimés, je vous exhorte, en tant qu’étrangers et voyageurs, à vous abstenir des désirs charnels qui font la guerre à l’âme.

haut

Les influences

Suite à la lecture de ces textes, considérons ensemble un sujet d’actualités, en ces temps que nous vivons, et qui doit nous interpeler et nous faire réfléchir.

Il est vrai, que ces temps nous surprennent et nous étonnent. Un grand nombre de personnes sont sous l’influence d’un homme qui leur promet un idéal terrestre. Quelques exemples, dans des pays comme l’Afrique, l’Amérique du sud, l’Orient, l’extrême Orient, proche Orient ou la Roumanie il n’y a pas si longtemps et bien d’autres pays actuellement. Mais aussi à travers le sport et autres disciplines.

Des foules sont entraînées par des courants divers, et en deviennent bien vite de véritables esclaves. Une immense lutte se déroule dans ce monde, opposant deux grands chefs : le Seigneur des seigneurs, le Roi des rois Jésus-Christ, le tout-Puissant, et satan l’usurpateur, le prince de ce monde.

Duquel de ces deux allons-nous subir l’influence ? Nous avons lu par quel moyen, satan entraîne les hommes et les femmes pour les éloigner toujours plus de Dieu. C’est le train de ce monde, arme puissante que satan emploie, pour nous influencer. L’homme vit dans un tourbillon qui l’entraîne avec rapidité vers l’éternité. La vie quotidienne est devenue fragile ; les nouvelles les plus diverses au travers de la télé, de la radio, des journaux, se succèdent à un rythme fou, tandis que de multiples complications rendent plus attachantes nos occupations terrestres. En un mot l’ennemi désire s’accaparer l’homme complètement pour qu’il n’ait plus le temps de penser à Dieu, de lire la Bible, ou de prier.

Une autre arme puissante de l’ennemi, c’est la propagande et nous le constatons de jour en jour. Par ce moyen, il cherche et aboutit à influencer l’esprit de l’homme dans la direction qu’il veut lui imprimer. Il veut l’entraîner vers un idéal terrestre ou le pousser à s’amasser de grands biens ici-bas. C’est lui qui dirige cette propagande, il est appelé le chef de l’autorité de l’air et c’est cet esprit qui opère parmi les hommes, les travaillant intérieurement ou les plaçant dans une ambiance telle, qu’ils en subissent l’influence s’ils ne sont pas enracinés, fondés dans la foi. Le croyant authentique, né de nouveau, ne reste pas étranger à ces pressions sataniques, il est appelé à leur résister. Les convoitises de la chair, les pensées d’orgueil de nos cœurs sont des armes redoutables dont satan se sert également pour nous éloigner de Dieu

Ayant donc pris conscience de toutes ces influences qui nous entourent, demandons au Seigneur de nous rendre toujours plus vigilants où que nous nous trouvions. A l’école, comme au travail, nous sommes placés dans le train de ce monde. L’ennemi cherche à nous influencer par des camarades, des professeurs qui voudraient nous entraîner dans le doute au sujet de Dieu et de Jésus-Christ. Et nous avons aussi, jeunes et moins jeunes, des camarades, collègues au travail, ou au collège, lycée, université et autre, qui nous poussent à imiter leurs mauvaises habitudes, qui nous contaminent par des propos grossiers et dont nous subissons l’influence. Ne nous laissons pas gagner par l’influence des journaux, de la télévision qui s’incruste partout. Dans le domaine des influences, les livres aussi peuvent avoir une grande et dangereuse répercussion sur nous. Une mauvaise lecture peut être un poison. Tout ce que nous sommes appelés à lire, lisons-le sous le regard de Dieu. Tout ce que nous ne pouvons pas lire ainsi rejetons-le. Mais satan, qui se déguise en ange de lumière, a d’autres armes encore. Pour mieux masquer le mal et aveugler les âmes, il fait voir dans ce monde des choses profitables, des bonnes intentions à une multitude de gens qui se laissent prendre au piège sans résistance, oubliant que cet asservissement volontaire, les conduira bientôt à l’esclavage absolu. L’orgueil spirituel est aussi une arme terrible que l’ennemi emploie. Environnés par ces puissance démoniaques, sollicités par ces influences mauvaises, que devons-nous faire ?

haut

Echapper aux mauvaises influences

Trois moyens nous sont donnés pour avoir la délivrance :

  • Résister aux mauvaises influences, les fuir, les rejeter

Prenons maintenant des exemples d’hommes de la Bible qui ont résisté, fuit, et rejeté les mauvaises influences.

Moïse : [1] Placé à la cour de pharaon, là ou se trouvait le train de ce monde, le péché, la corruption, les richesses, Moïse refuse d’être appelé fils de la fille de pharaon. Quand il voit le péché étalé devant lui, quant il voit et ressent cette influence terrible, le démon qui veut l’entraîner, il refuse un titre bien avantageux pour lui, mais qui l’aurait lié d’une façon ou d’une autre avec le mal.

Joseph : [2] Etabli dans la maison de Potiphar dont il a la confiance, Joseph a tout entre ses mains. Mais satan ne le laisse pas tranquille. Joseph, beau de taille et de visage, éveille la convoitise de la femme de Potiphar, qui l’incite au péché. Mais Joseph, qui avait horreur du péché, refuse de faire ce grand mal qui l’aurait rendu coupable non seulement devant Potiphar, mais devant Dieu. Malgré ce refus, jour après jour, cette femme perverse revient à la charge, mais Joseph nous dit le texte, ne l’écoute pas. Puis un certain jour où Joseph était le seul homme dans la maison, il est saisi par cette femme qui le retient par son vêtement pour arriver à ses fins, Joseph s’enfuit. Quelle attitude que celle de Joseph devant, et aux prises avec la tentation qui devenait de plus en plus forte, car satan ne tente pas une fois seulement, mais il revient à la charge sans se lasser. Puis il choisit un moment favorable où il espère le faire tomber. Donc Joseph, non seulement résiste à la tentation, mais il la fuit.

Daniel, à la cour du roi païen, exposé à manger des mets délicats du roi, refuse car les viandes sont consacrées aux idoles.

Nous constatons les mêmes influences néfastes dans notre monde actuel. Satan en est l’instigateur. Nous voulons maintenant placer devant nous les bonnes influences dont Dieu est l’auteur, et qui surabondent dans le lieu même où les mauvaises abondent.

haut

  • Alors qu’avons-nous comme bonnes influences ?

Nous avons l’église locale, une famille chrétienne, l’école du dimanche, la Bible. De bons livres sont à notre disposition, des frères et des soeurs en Christ dont la fidélité et la joie nous accompagnent dans notre marche sur le chemin étroit.

Allons-nous fuir où résister à ces bonnes influences pour nous abandonner aux mauvaises ?

Hélas notre cœur naturel nous y pousse trop souvent et combien de fois, à la maison et dans les réunions, nous avons résisté aux bonnes influences par lesquelles Dieu voulait diriger nos vies.

haut

  • Chercher les bonnes influences

Nous avons aussi l’exemple de Josué, ou le texte nous dit [3] qu’il ne fuyait pas les bonnes influences, et qu’il ne sortait pas de la tente où demeurait Dieu. Il restait dans cette tente, subissant son ambiance et Dieu put en faire un serviteur fidèle. La vie de Josué était une vie de victoire en victoire, parce qu’il restait imprégné de cette sainte influence.

A notre tour cherchons aussi cette ambiance bénie et vivons en elle. Mais si nous restons à la maison, si nous ne fréquentons pas les réunions, comment pourrons-nous subir ces bonnes influences ?

Les bonnes influences ont deux sources : Le Seigneur et la Parole de Dieu. N’ayons plus de volonté propre, mais obéissons à celle de notre Sauveur. La conversion, c’est la foi à la Parole de Dieu. Donc, que la Parole gagne notre cœur et non notre intelligence. La vie de victoire, c’est s’abandonner continuellement aux bonnes influences et résister continuellement aux mauvaises. Comme avertissement, nous trouvons dans la Parole de Dieu, l’exemple de croyants qui, après leur conversion, se laissèrent influencer par l’ennemi : en voici trois, (mais il y en a d’autres)

Démas [4], Marc [5] et Pierre [6]

haut

Conclusion


Pour conclure, que notre Seigneur Jésus-Christ nous donne de rester toujours tout près de Lui. Que de fois, parce que nous ne sommes pas tout près de Lui, nous avons peur, nous tremblons, nous fermons notre bouche pour lui et même nous nous mêlons aux propos de ceux qui le méprisent. Chers frères et sœurs et amis qu’il puisse être dit de nous : ILS les reconnaissaient pour avoir été avec Lui [7].

Si nous avons rejeté les mauvaises influences et poursuivi les bonnes, nous pourrons alors gagner les autres, faisant rayonner l’amour du Seigneur. Nous serons des témoins, nous rendrons témoignage de ce que Christ a fait pour nous, et de ce qu’IL est maintenant pour notre cœur. Ainsi la bonne odeur de Christ sera répandue avec une très bonne influence dans ce pauvre monde.

haut

Répondre à cet article