Analyse de l’évangile selon Marc

Évangile selon Marc
mardi 21 mars 2006

Analyse de l’évangile de Marc
Ceci est un lien vers un document du site "Bible ouverte" - Ces émissions ont été préparées sur la base des textes de John H. Alexander, déjà diffusés dans la série "Lire et comprendre la Bible"
http://www.bible-ouverte.ch/mp3/33-Marc.MP3
Auteur

Marc, fils de Marie de Jérusalem (Actes des Apôtres chapitre 12 verset 12) surnommé Jean-Marc, dans Actes chapitre 12 verset 25. C’est un membre de la famille de Barnabas (Colossiens chapitre 4 verset 10). Il a été associé avec Paul et Barnabas pendant leur premier voyage missionnaire (Actes des Apôtres chapitre 12 verset 25 et chapitre 13 verset 5). La tradition ancienne affirme que Marc a été un compagnon de Pierre. Ce livre est appelé l’évangile de Pierre par certains écrivains anciens.

On reconnaît généralement que Pierre a pu fournir ou suggérer la majeure partie du contenu de ce livre.

Destinataires

Ce livre contient peu de références aux prophéties de l’Ancien Testament. L’explication des paroles et des coutumes juives tend à indiquer que l’auteur pensait particulièrement aux Gentils quand il écrivait (voir chapitre 3 verset 17, chapitre 5 verset 41, chapitre 7 versets 1 à 4, versets 11 et 34.)

Thème principal

Christ, le serviteur inlassable de Dieu et de l’homme.
La vie de Jésus est décrite comme étant riche en bonnes oeuvres.
Son moment de prière a été interrompu (chapitre 1 versets 35 à 37.) Parfois, il n’avait pas le temps de manger (chapitre 3 verset 20.) Comme il donnait suite à tous les appels au service, les membres de sa famille ont dit qu’il avait perdu le sens (chapitre 3 verset 21.) Même quand il voulait se reposer, on le recherchait (chapitre 6 versets 31 à 34.)

Mot clé

Aussitôt, répété tout au long du livre.

Traits particuliers

C’est l’évangile le plus court. Le style est vivant et pittoresque. Une grande partie du contenu du livre est commune à Matthieu et Luc, mais il ne s’agit jamais d’une simple répétition, car le récit est agrémenté d’une foule de détails que l’on ne rencontre pas dans les deux autres évangiles.

A l’instar de celui de Jean, le récit de Marc commence par une affirmation de la divinité de Jésus-Christ. Cependant, il ne débouche pas sur un développement de nature doctrinale.

L’étude attentive du livre révèle cependant que le but de l’auteur est de permettre aux œuvres merveilleuses de Jésus, plus qu’aux déclarations fréquentes de l’auteur, de rendre témoignage à sa divinité.

De nombreuses notes personnelles apparaissent dans cet évangile, comme les expressions :

  • "il était avec les bêtes sauvages" (chapitre 1 verset 13)
  • "auxquels il donna le surnom de Boanergès" (chapitre 3 verset 17)
  • Jésus "fut indigné" (chapitre 10 verset 14)
  • "les disciples étaient angoissés" (chapitre 10 verset 32)
  • "et une grande foule l’écoutait avec plaisir" (chapitre 12 verset 37)

Bien que mettant en relief la puissance divine de Christ, l’auteur fait souvent allusion à ses sentiments humains :

  • sa déception (chapitre 3 verset 5)
  • sa fatigue (chapitre (chapitre 4 verset 38)
  • son étonnement (chapitre 6 verset 6)
  • ses soupirs (chapitre 7 verset 34 ; chapitre 8 verset 12)
  • son affection (chapitre 10 verset 21)

Matthieu jette souvent un regard rétrospectif sur les prophéties, à cause de ses lecteurs Juifs, et il consacre une grande place aux discours de notre Seigneur.

Marc est plus concis ; il parle peu des prophéties ; il ne donne qu’un bref rapport des discours de Jésus, mais insiste sur ses œuvres puissantes.

Les dix-neuf miracles racontés dans ce livre démontrent la puissance surnaturelle du Seigneur.

Huit miracles prouvent sa puissance sur la maladie :

  1. chapitre 1 verset 31 ;
  2. chapitre 1 verset 41 ;
  3. chapitre 2 versets 3 à 12 ;
  4. chapitre 3 versets 1 à 5 ;
  5. chapitre 5 verset 25 ;
  6. chapitre 7 verset 32 ;
  7. chapitre 8 verset 23 ;
  8. chapitre 10 verset 46.

Cinq miracles montrent sa puissance sur la nature :

  1. chapitre 4 verset 39 ;
  2. chapitre 6 verset 41 ;
  3. chapitre 6 verset 49 ;
  4. chapitre 8 versets 8 à 9 ;
  5. chapitre 11 versets 13 à 14.

Quatre miracles démontrent son autorité sur les démons :

  1. chapitre 1 verset 25 ;
  2. chapitre 5 versets 1 à 13 ;
  3. chapitre 7 versets 25 à 30 ;
  4. chapitre 9 verset 26.

Deux miracles prouvent qu’il a conquis la mort :

  1. chapitre 5 verset 42 ;
  2. chapitre 16 verset 9.
Vue d’ensemble

Le livre peut être divisé en six parties.

Partie I

L’introduction et les événements préliminaires qui introduisent le ministère public de Christ (chapitre 1 versets 1 à 13).

Dans ce premier chapitre, Marc entre tout de suite dans le vif du sujet. Il ouvre son récit par l’annonce que Christ est le Fils de Dieu (verset 1). Il décrit ensuite les cinq étapes préparatoires à l’œuvre de Christ :

  1. La venue de son précurseur (versets 2 à 8)
  2. Son baptême d’eau (verset 9)
  3. Sa réception du Saint-Esprit (verset 10)
  4. Le témoignage que Dieu rend à son Fils (verset 11)
  5. Le conflit avec son principal ennemi (versets 12 à 13)

Partie II

  • Les débuts de son ministère en Galilée (chapitre 1 verset 14 au chapitre 7 verset 23).
  • Marc passe complètement sous silence le ministère initial en Judée (Jean chapitre 2 verset 13 au chapitre 4 verset 2.)

Partie III

L’incursion dans le territoire de Tyr et de Sidon (chapitre 7 versets 24 à 30.)

Partie IV

L’enseignement et l’œuvre de Christ dans la Galilée du nord (chapitre 7 verset 31 au chapitre 9 verset 50.)

Partie V

La fin du ministère en Pérée et le voyage à Jérusalem (chapitre 10 versets 1 à 52.)

Partie VI

Les événements de la semaine de la Passion (chapitre 11 verset 1 au chapitre 16 verset 8.)


1 vote

Commentaires  (fermé)

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur