Les évangiles

samedi 2 juin 2007
par Frédéric Brignano

Est-ce que vous connaissez les Evangiles dans la Bible ?

Est-ce que vous en avez déjà lu un ?… Si ce n’est pas le cas, vous ratez une sacré bonne nouvelle… Je n’invente rien puisque Evangile est un mot qui signifie “bonne nouvelle.”

Alors c’est bien ce que je dis, vous ratez une bonne nouvelle si vous ne lisez pas l’évangile !

« Mais quelle bonne nouvelle ?! » me direz-vous…

La première bonne nouvelle qui me vient à l’esprit quand je pense aux Évangiles, c’est l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ.

Evangile selon Jean chapitre 3 verset 16

  1. Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

L’Evangile est résumé dans Jean 3:16. L’amour de Dieu n’est ni statique ni centré sur soi. Il est ouvert aux hommes et les attire. Dieu révèle ici la nature et le fondement de toute relation d’amour véritable. Si vous aimez tendrement quelqu’un, vous désirez lui donner librement, jusqu’au sacrifice de vous-même. En offrant la vie de son Fils, Dieu a payé le prix fort, le maximum qu’il pouvait faire. Jésus a accepté la sanction que nous méritions, il a payé un prix énorme pour ôter nos péchés ; puis il nous a offert la vie nouvelle qu’il avait acquise pour nous.

Le verbe « croire » ne désigne pas une simple croyance intellectuelle en la divinité de Christ. Croire, c’est placer notre confiance en lui, en sachant qu’il est le seul à pouvoir nous sauver. C’est aussi lui confier nos projets présents et notre destinée éternelle. Croire, c’est à la fois accepter ses paroles comme fiables et compter sur sa puissance pour nous transformer. Si vous ne faites pas encore confiance à Christ, appropriez-vous cette promesse de vie éternelle… et croyez. (Commentaire de Vie Nouvelle)

Les Evangiles racontent la vie de Jésus, de sa naissance jusqu’à sa mort sur la croix et sa résurrection d’entre les mort trois jours plus tard.

Dans les Evangiles Dieu nous enseigne, nous exhorte, nous encourage…

Et je le dis encore une fois il nous montre son amour !!

L’Evangile s’adresse à tout le monde sans exception, c’est une bonne nouvelle pour tous.

Il nous décrit comment Jésus-Christ est venu au monde, comment il a instruit les disciples, comment il a guéri de nombreux malades et fait de nombreux miracles, comment il est resté 40 jours sans manger dans le désert. L’Evangile nous décrit aussi comment il fut livré au soldat, comment il fut maltraité, il se sont moqué de lui jusqu’à libérer un criminel à sa place pour qu’il soit crucifié. Il a été cloué à la croix, couronné d’épine, et on lui a transpercé le côté pour vérifier qu’il était bien mort. On l’a mis dans un tombeau, et trois jours après Marie de Magdala et Marie ne trouvèrent pas Jésus mais un ange qui leur dit que Jésus était ressuscité.

Conclusion : L’évangile est pour tous !
Dieu s’est fait homme pour venir à nous dans sa perfection, il a souffert à notre place sur la croix et il est mort… Il a pris notre condamnation. Mais la bonne nouvelle c’est qu’il a vaincu la mort par sa résurrection et maintenant il est vivant et il intercède pour nous auprès du Père. Si aujourd’hui vous décidez de croire en Jésus, d’accepter son sacrifice à la croix et sa résurrection, il vous réservera une place dans le ciel, voilà notre bonne nouvelle de l’Evangile.
Quelques versets des Evangiles, dans la bible

Guérisons
Jean chapitre 5 versets 6 à 9

  1. Jésus, l’ayant vu couché, et sachant qu’il était malade depuis longtemps, lui dit : Veux-tu être guéri ?
  2. Le malade lui répondit : Seigneur, je n’ai personne pour me jeter dans la piscine quand l’eau est agitée, et, pendant que j’y vais, un autre descend avant moi.
  3. Lève-toi, lui dit Jésus, prends ton lit, et marche.
  4. Aussitôt cet homme fut guéri ; il prit son lit, et marcha.

Marc chapitre 8 verset 23 à 25

  1. Il prit l’aveugle par la main, et le conduisit hors du village ; puis il lui mit de la salive sur les yeux, lui imposa les mains, et lui demanda s’il voyait quelque chose.
  2. Il regarda, et dit : J’aperçois les hommes, mais j’en vois comme des arbres, et qui marchent.
  3. Jésus lui mit de nouveau les mains sur les yeux ; et, quand l’aveugle regarda fixement, il fut guéri, et vit tout distinctement.

Matthieu chapitre 8 versets 13 à 17

  1. Puis Jésus dit au centenier : Va, qu’il te soit fait selon ta foi. Et à l’heure même le serviteur fut guéri.
  2. Jésus se rendit ensuite à la maison de Pierre, dont il vit la belle-mère couchée et ayant la fièvre.
  3. Il toucha sa main, et la fièvre la quitta ; puis elle se leva, et le servit.
  4. Le soir, on amena auprès de Jésus plusieurs démoniaques. Il chassa les esprits par sa parole, et il guérit tous les malades,
  5. afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par Ésaïe, le prophète : Il a pris nos infirmités, et il s’est chargé de nos maladies.

Miracles
Matthieu chapitre 14 versets 13 à 33

  1. A cette nouvelle, Jésus partit de là dans une barque, pour se retirer à l’écart dans un lieu désert ; et la foule, l’ayant su, sortit des villes et le suivit à pied.
  2. Quand il sortit de la barque, il vit une grande foule, et fut ému de compassion pour elle, et il guérit les malades.
  3. Le soir étant venu, les disciples s’approchèrent de lui, et dirent : Ce lieu est désert, et l’heure est déjà avancée ; renvoie la foule, afin qu’elle aille dans les villages, pour s’acheter des vivres.
  4. Jésus leur répondit : Ils n’ont pas besoin de s’en aller ; donnez-leur vous-mêmes à manger.
  5. Mais ils lui dirent : Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons.
  6. Et il dit : Apportez-les-moi.
  7. Il fit asseoir la foule sur l’herbe, prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces. Puis, il rompit les pains et les donna aux disciples, qui les distribuèrent à la foule.
  8. Tous mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restaient.
  9. Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans les femmes et les enfants.
  10. Aussitôt après, il obligea les disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l’autre côté, pendant qu’il renverrait la foule.
  11. Quand il l’eut renvoyée, il monta sur la montagne, pour prier à l’écart ; et, comme le soir était venu, il était là seul.
  12. La barque, déjà au milieu de la mer, était battue par les flots ; car le vent était contraire.
  13. A la quatrième veille de la nuit, Jésus alla vers eux, marchant sur la mer.
  14. Quand les disciples le virent marcher sur la mer, ils furent troublés, et dirent : C’est un fantôme ! Et, dans leur frayeur, ils poussèrent des cris.
  15. Jésus leur dit aussitôt : Rassurez-vous, c’est moi ; n’ayez pas peur !
  16. Pierre lui répondit : Seigneur, si c’est toi, ordonne que j’aille vers toi sur les eaux.
  17. Et il dit : Viens ! Pierre sortit de la barque, et marcha sur les eaux, pour aller vers Jésus.
  18. Mais, voyant que le vent était fort, il eut peur ; et, comme il commençait à enfoncer, il s’écria : Seigneur, sauve-moi !
  19. Aussitôt Jésus étendit la main, le saisit, et lui dit : Homme de peu de foi, pourquoi as-tu douté ?
  20. Et ils montèrent dans la barque, et le vent cessa.
  21. Ceux qui étaient dans la barque vinrent se prosterner devant Jésus, et dirent : Tu es véritablement le Fils de Dieu.

Matthieu chapitre 15 versets 33 à 39

  1. Les disciples lui dirent : Comment nous procurer dans ce lieu désert assez de pains pour rassasier une si grande foule ?
  2. Jésus leur demanda : Combien avez-vous de pains ? Sept, répondirent-ils, et quelques petits poissons.
  3. Alors il fit asseoir la foule par terre,
  4. prit les sept pains et les poissons, et, après avoir rendu grâces, il les rompit et les donna à ses disciples, qui les distribuèrent à la foule.
  5. Tous mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta sept corbeilles pleines des morceaux qui restaient.
  6. Ceux qui avaient mangé étaient quatre mille hommes, sans les femmes et les enfants.
  7. Ensuite, il renvoya la foule, monta dans la barque, et se rendit dans la contrée de Magadan.

Jean chapitre 2 versets 1 à 11

  1. Trois jours après, il y eut des noces à Cana en Galilée. La mère de Jésus était là,
  2. et Jésus fut aussi invité aux noces avec ses disciples.
  3. Le vin ayant manqué, la mère de Jésus lui dit : Ils n’ont plus de vin.
  4. Jésus lui répondit : Femme, qu’y a-t-il entre moi et toi ? Mon heure n’est pas encore venue.
  5. Sa mère dit aux serviteurs : Faites ce qu’il vous dira.
  6. Or, il y avait là six vases de pierre, destinés aux purifications des Juifs, et contenant chacun deux ou trois mesures.
  7. Jésus leur dit : Remplissez d’eau ces vases. Et ils les remplirent jusqu’au bord.
  8. Puisez maintenant, leur dit-il, et portez-en à l’ordonnateur du repas. Et ils en portèrent.
  9. Quand l’ordonnateur du repas eut goûté l’eau changée en vin, -ne sachant d’où venait ce vin, tandis que les serviteurs, qui avaient puisé l’eau, le savaient bien, -il appela l’époux,
  10. et lui dit : Tout homme sert d’abord le bon vin, puis le moins bon après qu’on s’est enivré ; toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à présent.
  11. Tel fut, à Cana en Galilée, le premier des miracles que fit Jésus. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.

Jésus dans le désert
Matthieu chapitre 4 versets 1 à 11

  1. Alors Jésus fut emmené par l’Esprit dans le désert, pour être tenté par le diable.
  2. Après avoir jeûné quarante jours et quarante nuits, il eut faim.
  3. Le tentateur, s’étant approché, lui dit : Si tu es Fils de Dieu, ordonne que ces pierres deviennent des pains.
  4. Jésus répondit : Il est écrit : L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.
  5. Le diable le transporta dans la ville sainte, le plaça sur le haut du temple,
  6. et lui dit : Si tu es Fils de Dieu, jette-toi en bas ; car il est écrit : Il donnera des ordres à ses anges à ton sujet ; Et ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre.
  7. Jésus lui dit : Il est aussi écrit : Tu ne tenteras point le Seigneur, ton Dieu.
  8. Le diable le transporta encore sur une montagne très élevée, lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire,
  9. et lui dit : Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m’adores.
  10. Jésus lui dit : Retire-toi, Satan ! Car il est écrit : Tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et tu le serviras lui seul.
  11. Alors le diable le laissa. Et voici, des anges vinrent auprès de Jésus, et le servaient.

Jésus maltraité
Jean chapitre 19 versets 1 à 3

  1. Alors Pilate prit Jésus, et le fit battre de verges.
  2. Les soldats tressèrent une couronne d’épines qu’ils posèrent sur sa tête, et ils le revêtirent d’un manteau de pourpre ; puis, s’approchant de lui,
  3. ils disaient : Salut, roi des Juifs ! Et ils lui donnaient des soufflets.

Jésus crucifié
Jean chapitre 19 versets 17 à 42

  1. Jésus, portant sa croix, arriva au lieu du crâne, qui se nomme en hébreu Golgotha.
  2. C’est là qu’il fut crucifié, et deux autres avec lui, un de chaque côté, et Jésus au milieu.
  3. Pilate fit une inscription, qu’il plaça sur la croix, et qui était ainsi conçue : Jésus de Nazareth, roi des Juifs.
  4. Beaucoup de Juifs lurent cette inscription, parce que le lieu où Jésus fut crucifié était près de la ville : elle était en hébreu, en grec et en latin.
  5. Les principaux sacrificateurs des Juifs dirent à Pilate : N’écris pas : Roi des Juifs. Mais écris qu’il a dit : Je suis roi des Juifs.
  6. Pilate répondit : Ce que j’ai écrit, je l’ai écrit.
  7. Les soldats, après avoir crucifié Jésus, prirent ses vêtements, et ils en firent quatre parts, une part pour chaque soldat. Ils prirent aussi sa tunique, qui était sans couture, d’un seul tissu depuis le haut jusqu’en bas. Et ils dirent entre eux :
  8. Ne la déchirons pas, mais tirons au sort à qui elle sera. Cela arriva afin que s’accomplît cette parole de l’Écriture : Ils se sont partagé mes vêtements, Et ils ont tiré au sort ma tunique. Voilà ce que firent les soldats.
  9. Près de la croix de Jésus se tenaient sa mère et la soeur de sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala.
  10. Jésus, voyant sa mère, et auprès d’elle le disciple qu’il aimait, dit à sa mère : Femme, voilà ton fils.
  11. Puis il dit au disciple : Voilà ta mère. Et, dès ce moment, le disciple la prit chez lui.
  12. Après cela, Jésus, qui savait que tout était déjà consommé, dit, afin que l’Écriture fût accomplie : J’ai soif.
  13. Il y avait là un vase plein de vinaigre. Les soldats en remplirent une éponge, et, l’ayant fixée à une branche d’hysope, ils l’approchèrent de sa bouche.
  14. Quand Jésus eut pris le vinaigre, il dit : Tout est accompli. Et, baissant la tête, il rendit l’esprit.
  15. Dans la crainte que les corps ne restassent sur la croix pendant le sabbat, -car c’était la préparation, et ce jour de sabbat était un grand jour, -les Juifs demandèrent à Pilate qu’on rompît les jambes aux crucifiés, et qu’on les enlevât.
  16. Les soldats vinrent donc, et ils rompirent les jambes au premier, puis à l’autre qui avait été crucifié avec lui.
  17. S’étant approchés de Jésus, et le voyant déjà mort, ils ne lui rompirent pas les jambes ;
  18. mais un des soldats lui perça le côté avec une lance, et aussitôt il sortit du sang et de l’eau.
  19. Celui qui l’a vu en a rendu témoignage, et son témoignage est vrai ; et il sait qu’il dit vrai, afin que vous croyiez aussi.
  20. Ces choses sont arrivées, afin que l’Écriture fût accomplie : Aucun de ses os ne sera brisé.
  21. Et ailleurs l’Écriture dit encore : Ils verront celui qu’ils ont percé.
  22. Après cela, Joseph d’Arimathée, qui était disciple de Jésus, mais en secret par crainte des Juifs, demanda à Pilate la permission de prendre le corps de Jésus. Et Pilate le permit. Il vint donc, et prit le corps de Jésus.
  23. Nicodème, qui auparavant était allé de nuit vers Jésus, vint aussi, apportant un mélange d’environ cent livres de myrrhe et d’aloès.
  24. Ils prirent donc le corps de Jésus, et l’enveloppèrent de bandes, avec les aromates, comme c’est la coutume d’ensevelir chez les Juifs.
  25. Or, il y avait un jardin dans le lieu où Jésus avait été crucifié, et dans le jardin un sépulcre neuf, où personne encore n’avait été mis.
  26. Ce fut là qu’ils déposèrent Jésus, à cause de la préparation des Juifs, parce que le sépulcre était proche.

Jésus réssuscité
Jean chapitre 20 versets 1 à 10

  1. Le premier jour de la semaine, Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, comme il faisait encore obscur ; et elle vit que la pierre était ôtée du sépulcre.
  2. Elle courut vers Simon Pierre et vers l’autre disciple que Jésus aimait, et leur dit : Ils ont enlevé du sépulcre le Seigneur, et nous ne savons où ils l’ont mis.
  3. Pierre et l’autre disciple sortirent, et allèrent au sépulcre.
  4. Ils couraient tous deux ensemble. Mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre, et arriva le premier au sépulcre ;
  5. s’étant baissé, il vit les bandes qui étaient à terre, cependant il n’entra pas.
  6. Simon Pierre, qui le suivait, arriva et entra dans le sépulcre ; il vit les bandes qui étaient à terre,
  7. et le linge qu’on avait mis sur la tête de Jésus, non pas avec les bandes, mais plié dans un lieu à part.
  8. Alors l’autre disciple, qui était arrivé le premier au sépulcre, entra aussi ; et il vit, et il crut.
  9. Car ils ne comprenaient pas encore que, selon l’Écriture, Jésus devait ressusciter des morts.
  10. Et les disciples s’en retournèrent chez eux.

Jésus enlevé au ciel
Marc chapitre 16 versets 19 et 20

  1. Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s’assit à la droite de Dieu.
  2. Et ils s’en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l’accompagnaient. Amen !

2 votes