Le principe de séparation

Lundi 23 mars 2009, par Jean-Pierre Martinez // Messages bibliques

Dieu nous donne constamment des occasions de commencer et recommencer. Le temps passe et nous permet de nous séparer du passé et de recommencer sans cesse quelque chose de nouveau.

Nous sommes invités à nous séparer des choses anciennes pour s’engager pleinement du côté de Dieu.

- Cliquez ci-dessous sur le bouton ’lecture’ pour écouter en ligne ce message biblique au format audio MP3.

Le principe de séparation
Le principe de séparation
Résumé

On est reconnaissant pour ce qui se passe dans un temps donné et qui permet d’avancer. Il est important à cet égard de bien savoir se séparer du passé.

Dieu est un grand Dieu qui nous fera selon notre foi : de grandes choses en réponse à notre grande foi et inversement.

Sommes-nous en quête de cette bénédiction de Dieu ? N’ayons pas peur de demander dans une grande mesure la bénédiction du Seigneur. Il s’agit d’un vrai défi pour nous chrétiens.

Pour cela, il nous faut apprendre à se séparer, dans une certaine mesure. Nous devons savoir que nous sommes séparés, saints. Nous devons nous séparer de nos anciennes chaînes, de tout ce qui était mauvais dans notre ancienne vie. C’est un des principes importants de la Parole de Dieu. On se sépare d’anciennes choses pour prendre un nouveau départ et connaître ce que Dieu a en réserve pour nous.

Passages Bibliques associés

Genèse chapitre 1 versets 3 à 14

Dieu dit : Que la lumière soit ! Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne, et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres. Dieu appela la lumière jour et il appela les ténèbres nuit. Il y eut un soir et il y eut un matin : ce fut un jour. Dieu dit : Qu’il y ait une étendue entre les eaux pour séparer les eaux des eaux. Dieu fit donc cette étendue, sépara les eaux qui sont au-dessous de l’étendue d’avec les eaux qui sont au-dessus. Il en fut ainsi. Dieu appela l’étendue ciel. Il y eut un soir et il y eut un matin : ce fut un deuxième jour. Dieu dit : Que les eaux qui sont au-dessous du ciel s’amassent en un seul endroit, et que la (partie) sèche apparaisse. Il en fut ainsi. Dieu appela terre la partie sèche, et il appela mers la masse des eaux. Dieu vit que cela était bon. Puis Dieu dit : Que la terre se couvre de verdure, d’herbe porteuse de semence, d’arbres fruitiers donnant sur la terre des fruits selon leur espèce et ayant en eux leur semence. Il en fut ainsi. La terre produisit de la verdure, de l’herbe porteuse de semence selon son espèce et des arbres donnant du fruit et ayant en eux leur semence selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon. Il y eut un soir et il y eut un matin : ce fut un troisième jour. Dieu dit : Qu’il y ait des astres dans l’étendue céleste, pour séparer le jour et la nuit ; que ce soient des signes pour (marquer) les temps, les jours et les années ;

Genèse chapitre 35 versets 1 à 9

Dieu dit à Jacob : Lève-toi, monte à Béthel et habites-y ; là tu feras un autel au Dieu qui t’apparut, lorsque tu étais en fuite devant ton frère Ésaü. Jacob dit à sa famille et à tous ceux qui étaient avec lui : Otez les dieux étrangers qui sont au milieu de vous, purifiez-vous et changez de vêtements. Nous nous lèverons et nous monterons à Béthel ; là je dresserai un autel au Dieu qui m’a répondu au jour de ma détresse et qui a été avec moi pendant le voyage que j’ai fait. Ils donnèrent à Jacob tous les dieux étrangers qui étaient entre leurs mains ainsi que leurs boucles d’oreille. Jacob les enfouit sous le térébinthe qui est près de Sichem. Ensuite ils partirent. La terreur de Dieu se répandit sur les villes environnantes et l’on ne poursuivit pas les fils de Jacob. Jacob arriva, lui et tous ceux qui étaient avec lui, à Louz qui est Béthel, dans le pays de Canaan. Il bâtit là un autel, et il appela cet endroit : El-Béthel ; car c’est là que Dieu s’était révélé à lui lorsqu’il était en fuite devant son frère. Débora, nourrice de Rébecca, mourut ; elle fut ensevelie au-dessous de Béthel, sous le chêne qu’on a appelé du nom de Chêne-des-Pleurs. Dieu apparut encore à Jacob, après son arrivée de Paddân-Aram, et il le bénit.

2 Corinthiens chapitre 6 verset 14 à 7 verset 1

Ne formez pas avec les incroyants un attelage disparate. Car quelle association y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? Ou quelle communion entre la lumière et les ténèbres ? Et quel accord entre Christ et Bélial ? Quelle part le croyant a-t-il avec le non-croyant ? Quel contrat d’alliance entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit : J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux ; Je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C’est pourquoi : Sortez du milieu d’eux ; Et séparez-vous, dit le Seigneur ; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et moi, je vous accueillerai. Je serai pour vous un père, Et vous serez pour moi des fils et des filles, Dit le Seigneur tout-puissant.
Puisque nous travaillons ensemble, nous vous exhortons à ne pas recevoir la grâce de Dieu en vain.

Lévitique chapitre 20 versets 24 à 26

Je vous ai dit : C’est vous qui posséderez leur pays ; je vous en donnerai la possession : c’est un pays découlant de lait et de miel. Je suis l’Éternel, votre Dieu, qui vous ai séparés des peuples. Vous marquerez une distinction entre les animaux purs et impurs, entre les oiseaux impurs et purs, afin de ne pas rendre vos personnes abominables par des animaux, par des oiseaux, par tout ce qui rampe sur le sol, et que j’ai exclus à votre intention comme impurs. Vous serez saints pour moi, car je suis saint, moi, l’Éternel ; je vous ai séparés des peuples, afin que vous soyez à moi.

haut

Répondre à cet article