La Foi peut-elle me sauver des dangers ?

jeudi 1er mars 2007
par Frédéric Travier

Après la mort de l’abbé Pierre, le président de la république française a déclaré que "la France a été touchée au coeur". Il est vrai que cet homme était, à raison, très apprécié des français.

Pourtant, il y a 2000 ans, la mort d’un autre homme devrait nous toucher au coeur également : celle de Jésus-Christ.

Au cours de cette conférence donnée dans l’aire toulonnaise en février 2007, le pasteur Frédéric Travier fait un parallèle audacieux entre l’histoire du fils prodigue et la chèvre de M. Seguin.

  • Cliquez sur le bouton "lecture" ci-dessous pour écouter en ligne ce message au format audio MP3.
  • Évaluez ce message
La foi peut-elle me sauver des dangers ?
1 heure 10 minutes
http://yves.gouast.free.fr/messages/TravierLafoipeutellemesauverdesdangers.mp3
Passages bibliques associés

Luc chapitre 15 versets 11 à 32

  1. Il dit encore : Un homme avait deux fils.
  2. Le plus jeune dit à son père : Mon père, donne-moi la part de bien qui doit me revenir. Et le père leur partagea son bien.
  3. Peu de jours après, le plus jeune fils, ayant tout ramassé, partit pour un pays éloigné, où il dissipa son bien en vivant dans la débauche.
  4. Lorsqu’il eut tout dépensé, une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin.
  5. Il alla se mettre au service d’un des habitants du pays, qui l’envoya dans ses champs garder les pourceaux.
  6. Il aurait bien voulu se rassasier des carouges que mangeaient les pourceaux, mais personne ne lui en donnait.
  7. Étant rentré en lui-même, il se dit : Combien de mercenaires chez mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim !
  8. Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai : Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi,
  9. je ne suis plus digne d’être appelé ton fils ; traite-moi comme l’un de tes mercenaires.
  10. Et il se leva, et alla vers son père. Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et le baisa.
  11. Le fils lui dit : Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils.
  12. Mais le père dit à ses serviteurs : Apportez vite la plus belle robe, et l’en revêtez ; mettez-lui un anneau au doigt, et des souliers aux pieds.
  13. Amenez le veau gras, et tuez-le. Mangeons et réjouissons-nous ;
  14. car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il est retrouvé. Et ils commencèrent à se réjouir.
  15. Or, le fils aîné était dans les champs. Lorsqu’il revint et approcha de la maison, il entendit la musique et les danses.
  16. Il appela un des serviteurs, et lui demanda ce que c’était.
  17. Ce serviteur lui dit : Ton frère est de retour, et, parce qu’il l’a retrouvé en bonne santé, ton père a tué le veau gras.
  18. Il se mit en colère, et ne voulut pas entrer. Son père sortit, et le pria d’entrer.
  19. Mais il répondit à son père : Voici, il y a tant d’années que je te sers, sans avoir jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m’as donné un chevreau pour que je me réjouisse avec mes amis.
  20. Et quand ton fils est arrivé, celui qui a mangé ton bien avec des prostituées, c’est pour lui que tu as tué le veau gras !
  21. Mon enfant, lui dit le père, tu es toujours avec moi, et tout ce que j’ai est à toi ;
  22. mais il fallait bien s’égayer et se réjouir, parce que ton frère que voici était mort et qu’il est revenu à la vie, parce qu’il était perdu et qu’il est retrouvé.
haut de page

Esaïe chapitre 5 verset 20

  1. Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal,
    Qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres,
    Qui changent l’amertume en douceur, et la douceur en amertume !
haut de page

2 Timothée chapitre 3 versets 1 à 5

  1. Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles.
  2. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux,
  3. insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien,
  4. traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu,
  5. ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là.

haut de page

Jérémie chapitre 3 versets 12 à 14

  1. Va, crie ces paroles vers le septentrion, et dis : Reviens, infidèle Israël ! dit l’Éternel. Je ne jetterai pas sur vous un regard sévère ; Car je suis miséricordieux, dit l’Éternel, Je ne garde pas ma colère à toujours.
  2. Reconnais seulement ton iniquité, Reconnais que tu as été infidèle à l’Éternel, ton Dieu, Que tu as dirigé çà et là tes pas vers les dieux étrangers, Sous tout arbre vert, Et que tu n’as pas écouté ma voix, dit l’Éternel.
  3. Revenez, enfants rebelles, dit l’Éternel ; Car je suis votre maître. Je vous prendrai, un d’une ville, deux d’une famille, Et je vous ramènerai dans Sion.
haut de page

form 22


2 votes

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur